Au secours mon enfant achète sa première voiture !

0

Ça y est ! Votre enfant a son permis en poche et après le fameux « j’veux un scooteeeeeer » c’est au tour du « je veux ma voituuure ». C’est une étape importante (pour lui, mais aussi pour vous) : le début de l’indépendance.
Ce sentiment de liberté grisant peut s’avérer risqué lors des premiers mois de conduite, c’est ce qu’on appelle « l’effet Superman ».  Mais attention aussi à votre propre attitude au volant, en effet, 9 parents sur 10 avouent avoir déjà eu un comportement dangereux au volant en présence de leur enfant (1).

Si votre attitude est importante, votre avis l’est tout autant et il compte bien plus pour eux que certains ne voudraient l’admettre.  Il est donc normal de chercher comment accompagner au mieux votre enfant dans l’achat de sa première voiture, trouver les bons mots et les bons conseils pour garantir et assurer sa sécurité au volant et sur les routes.

En échangeant avec les parents de nos clients, nous nous sommes rendu compte que beaucoup se sont sentis un peu perdus, et il nous a donc paru important d’aborder ce sujet avec vous.
Et oui, les temps ont changé depuis l’achat de votre premier véhicule, et même si l’on s’y prend parfois maladroitement, nous voulons tous le mieux pour nos enfants. Voici donc quelques conseils pour vous aider à y voir plus clair !

parent

1. Le budget : apportez votre œil de parent expérimenté !

En moyenne, le budget d’achat d’une première voiture avoisine les 1500 euros (2).  Mais bien sur celui-ci dépendra du profil de votre enfant (étudiant, salarié…) et de votre implication financière dans cet achat.

  • Une voiture neuve ou d’occasion ?

Si aujourd’hui 95% des jeunes conducteurs s’orientent vers l’occasion pour leur premier achat (2)  ce n’est pas par hasard. En 2014, le prix moyen d’une voiture neuve était de 24 012 €(2), bien loin du budget moyen d’une première voiture…  La raison de s’orienter vers de l’occasion est donc principalement financière.

En revanche attention à ne pas l’orienter vers une voiture trop ancienne : le coût de l’entretien du véhicule (vidange, pneus, courroie, filtres, consommation, etc.) doit également être pris en compte au moment de l’achat. En effet, un véhicule d’occasion ancien peut rapidement devenir un gouffre financier. De plus, au cours de ces dernières années, la technologie a apporté une véritable évolution en matière de sécurité, et vous savez à quel point chez YouDrive nous sommes attentif à la sécurité de tous en valorisant et récompensant la conduite responsable des jeunes conducteurs. Alors nous ne pouvons que vous recommander de faire arbitrage intelligent à faire sur ce point, en faisant confiance à votre enfant.

Pour acheter malin et en toute sécurité nous vous recommandons de lire les 10 conseils pour acheter une voiture d’occasion qui pourraient vous aider à ne rien oublier !

  • Comment choisir le modèle le plus adapté ?

Quel type d’usage votre enfant aura-t-il de sa voiture ? Se déplacera-t-il en ville ou sur des routes de campagne ? Aura-t-il à prendre régulièrement l’autoroute ? Sera-t-il confronté à la jungle de la chasse aux places de stationnement ? Ces questions peuvent conditionner la taille et le type de véhicule.

Le choix de la puissance est aussi important, pour la consommation du véhicule mais également pour le montant de l’assurance auto jeune conducteur ! Car plus le véhicule sera puissant, plus le risque de perte de contrôle sera fort. Cela sera pris en compte par l’assureur.

En fonction de la fréquence d’utilisation du véhicule et du budget mensuel disponible, orientez-le vers un véhicule qui consomme moins (électrique / essence / diesel). Il serait dommage que ce soit vous qui deviez arrondir ses fins de mois !

Pour briller auprès de votre enfant,  voici le classement des voitures préférées des 18 – 24 ans en 2016 ! Cela vous aidera à viser juste ! 

achat premier véhicule

  • N’oubliez pas le budget auto mensuel !

Nous en avons déjà parlé, il est important de sensibiliser votre enfant aux coûts qu’engendre la possession d’un véhicule : essence, assurances, pneus,  immatriculation, réparations, entretiens….  Surtout car votre jeune conducteur n’aura pas le réflexe d’y penser.
Nous vous recommandons d’ utiliser un outil de calcul des coûts d’utilisation pour établir un budget précis avec votre jeune conducteur, et savoir qui paiera quoi 🙂

2. Orientez le vers une bonne assurance auto jeune conducteur !

En tant que parent, le premier réflexe que l’on a au moment de se poser la question de l’assurance auto de son enfant, c’est de se diriger vers son propre assureur, et de voir comment en prenant le contrat à son nom en le désignant comme conducteur occasionnel, on peut lui permettre de payer moins cher.

Mais ce n’est pourtant pas le bon réflexe à avoir car il s’agit d’une fraude à l’assurance.  En effet, en cas de sinistre ou d’accident, l’assurance pourra refuser de prendre en charge les réparations pour « fausse déclaration », vous perdrez votre bonus de conduite et risqueriez de perdre également votre assureur. Et cette fraude touche 39% des jeunes conducteurs (3), souvent malgré eux.

Il est donc important d’inviter votre enfant à souscrire sa propre assurance, dès lors qu’il possède son propre véhicule ou qu’il en aura l’usage principal, et qu’il commence ainsi à cumuler son propre bonus de conduite. Et sachez le, votre avis sera très important pour lui !

45% des jeunes conducteurs demandent à leurs parents de les orienter dans le choix de leur assurance auto, et 24 % ont choisi la même qu’eux ! (4)

« Mais les assurances auto jeunes conducteurs sont hors de prix! ». En effet, le montant des assurances proposées à un jeune conducteur est plus élevé car les jeunes sont vus comme des conducteurs sans grande expérience de la route, à la conduite encore peu sûre et donc au risque d’accidents et de sinistres plus grand. Et même si votre enfant est certainement sérieux au volant, il aura du mal à échapper à cette règle.

Mais bonne nouvelle, l’arrivée des assurances auto connectées en France depuis 2 ans permet aux jeunes conducteurs de trouver une assurance qui récompense leur bonne conduite et leur permet de s’auto-évaluer et de progresser dans le but d’avoir une conduite encore plus sûre !

YouDrive de Direct Assurance est justement une assurance connectée dédiée aux jeunes conducteurs, proposant exactement les même garanties qu’un contrat Direct Assurance, mais avec une réduction mensuelle allant jusqu’à 50% si votre jeune a une conduite prudente.
Tel un coach de conduite, à la fin de chaque trajet, un score lui est attribué et une analyse de ses trajets lui est proposée. Plus sa conduite sera prudente, plus ses économies seront grandes !
Grace à l’assurance connectée il pourra donc mieux gérer son budget, mais surtout analyser et améliorer sa conduite en continu.

N’hésitez pas à consulter notre comparatif des assurance auto connectée en France.

3. Évitez de lui envoyer des SMS lorsqu’il est au volant ! 

Non, ce n’est pas parce qu’il n’a pas répondu à votre SMS dans les 10 minutes qu’il lui est arrivé quelque chose. Et d’ailleurs vous qui passez votre temps à lui dire d’être prudent et de ne pas utiliser son smartphone au volant, vous devriez éviter de lui écrire lorsqu’il est en train de conduire voyons !sms au volant

Etre stressé lors des premiers trajets de votre jeune conducteur, c’est normal. Mais il faut garder en tête que lui mettre une pression inutile ou avoir des discours anxiogènes ne l’aideront pas !
Connaissez-vous le syndrome FOMO ? Ces lettres signifient « Fear Of Missing Out » autrement dit la peur de rater quelque chose d’important, d’être joignable et connecté à tout moment (on en parlé justement ici).
Et il n’y a pas que la « jeune génération » qui en est victime, la preuve en est que beaucoup trop de parents envoient des « Tu es bien arrivé ? » ou « la route se passe bien ? » sans avoir conscience de l’impact néfaste que ce message peut avoir sur la conduite de son enfant et sa sécurité. 

Alors Stop ! Plus de SMS quand il conduit 🙂
Et si cela peut vous rassurer, pour rester dans la thématique mobile, n’hésitez pas à l’inciter à télécharger les 5 applications smartphone, dédiées à sa sécurité au volant !
Il est important de l’accompagner dès ses premières expériences de la route pour lui montrer que vous lui faites confiance, et ainsi le responsabiliser rapidement.
Restez disponible et à son écoute, partagez cette expérience avec lui car sa première voiture, on ne l’oublie pas 🙂

D’ailleurs, c’était quoi votre première voiture ?

premiere voiture


1 :  Etude sur le comportement au volant des parents en présence de leurs enfants
2 : l’Observatoire Cetelem
3 :  Enquête réalisée par Minute-Auto en 2016
4 : Etude « Du permis à l’assurance auto : les jeunes conducteurs ont la parole ! »

Show Buttons
Hide Buttons