Objets connectés pour la maison : le tour du propriétaire [partie 1]

0

La révolution des objets connectés, on en est sûrs, vous en avez entendu parler. Mais concrètement, chez vous, vous êtes plutôt early adopter ou laggard ?… Quel que soit votre cas, on vous a préparé une sélection d’objets connectés pour toutes les pièces de la maison pour vous inspirer, vous surprendre ou qui sait, vous donner envie de vous équiper.

Sur le palier : la serrure connectée

Objet connecté serrure connectée OkidokeysMarre de chercher votre trousseau de clefs partout tout le temps ? Marre des poches déformées, des enfants étourdis, des rendez-vous manqués avec le plombier ? La serrure connectée Okidokeys est faite pour vous ! Ce système qui se monte en quelques minutes sur votre installation existante est, on n’en doute pas, promis à un brillant avenir.
Le principe de base : pouvoir ouvrir sa porte d’entrée via son smartphone lorsqu’on arrive à proximité de la porte d’entrée. Mais ce n’est pas tout. Okidokeys permet également d’émettre et de transmettre à des tiers des clefs temporaires (amis de passage, locataires, plombier ou femme de ménage, clients AirBnb…), d’équiper les enfants de badges sans contact, ces mêmes badges qui se révèlent bien utiles par exemple quand on part faire un jogging. Grand prix à la foire de Paris 2015, la rédaction est plus que séduite par le premier objet de cette liste, vendu à partir de 250€ environ.

Dans l’entrée : le thermostat connecté

Impossible de rédiger un article sur les objets connectés pour la maison sans évoquer le thermostat connecté, largement médiatisé en 2015. Les fonctionnalités de ce type de gadget ? Pouvoir programmer le réglage de la température, à distance et/ou en fonction de certains horaires. Le régler à distance depuis votre smartphone (pratique pour la maison de campagne) voire le coupler avec des apps type IFTTT pour pouvoir automatiser une montée ou baisse de celle-ci en fonction de données tierces comme la date ou votre géolocalisation. Et bien sûr avoir une compréhension et une vision plus fines de sa consommation d’énergie afin de pouvoir mieux consommer et d’économiser. De nombreux acteurs interviennent sur ce marché très compétitif. Les gammes de prix démarrent à 100 € et peuvent atteindre 300 à 400 euros selon les modèles.
Quelques exemples de design :

Dans le salon : la table digitale

Autant y’a du monde dans les thermostats, autant la table digitale reste un segment en devenir. Et on le comprend tant le design est affaire de goûts et les coûts rapidement élevés sur des objets à surface étendue comme peut l’être la table.

On a repéré TA+BLE by Aruco,TA+BLE bu Aruco un joli meuble dont la surface en LEDs se pare de 1000 couleurs et animations, qu’on fait varier du bout du doigt et du smartphone. On peut aussi y jouer à Snake (ah, souvenir des premiers téléphones portables) et y faire défiler du texte. En termes d’interactions cela se limite pour l’instant à cela.
3000€ quand même, à vous de voir…

 

Vient ensuite le segment des tables tactiles, et là on a répéré 2 innos dans ce segment très haut de gamme :

callisto table connectéeCallisto, développé par une startup française, un écran plat géant résistant et waterproof, intégré à un meuble table basse. On peut y faire tourner plus d’une 100 aine d’applications, qu’elles soient de détente ou plus pros. Annoncé à multiples reprises comme « en vente » par les médias, le site ne la propose pas actuellement.

 

La marque Hammacher SchlemmerTable connectée objets connectés commercialise quant à elle une « tablette » géante. Pour la modique somme de 7000$, laissez libre cours à vos rêves de geekeries les plus fous.

Dans la chambre : le coach de sommeil connecté

Lieu fortement investi par les makers, les innovations IoT dans cette pièce de la maison sont essentiellement concentrées autour de la mesure et de l’amélioration du sommeil, ainsi que du moment souvent difficile du réveil. On trouve ainsi moults objets comme des lampes connectées, des réveils connectés, des capteurs connectés voire des surmatelas connectés. Les données sont envoyées et analysées par votre smartphone, votre objet intelligent déclenche la musique ou la montée de la lumière matinale en fonction de votre cycle et du moment optimal pour votre réveil en douceur. Vous pouvez les coupler avec d’autres applis ou services. Quelques exemples :
Hello : couplé à un capteur positionné sous l’oreiller (qui transmet ses données à l’appli quand vous êtes réveillé, pas quand vous êtes dans votre lit).

sense-sleep-tracker hello
Ou encore le réveil simulateur d’aube connecté Aura de WithingsReveil connecté WithingsEt puis plus original mais pas dénué d’intérêt, surtout en cette période hivernale… le surmatelas connecté qui en plus d’analyser plein de choses règle la température de votre lit ! C’est beau le progrès.Objet connecté matelas Luna

Dans la penderie : la veste connectée

Du côté des textiles connectés les prévisions vont également bon train quant aux développements futurs. Si les vêtements de sport connectés ont déjà commencé à prendre leur envol, les initiatives dans les wearables du quotidien sont plus rares. Il semblerait que personne n’ait encore trouvé la fonctionnalité  « qui tue ».
Un exemple assez spectaculaire sorti fin 2015 :  la marque Lenovo a développé et sa veste qui se transforme en écran, pratique pour pouvoir rétroprojeter avec sa tablette lorsqu’on n’a pas de surface plane sous la main.Veste connectée Lenovo

Encore faut-il que le design de la veste vous plaise… 😉 A défaut de ventes en masse, pas de doute l’innovation a fait parler de la tablette (on les soupçonne de l’avoir surtout conçue pour ça…)

Intéressés par ce tour du propriétaire et curieux d’en savoir plus ? La deuxième partie dans quelques semaines! In the scene, obi-wan controls the storm troopers’ minds, and they repeat his words you don’t need to see his identification, and most especially, these aren’t check their reference the droids you’re looking for

Show Buttons
Hide Buttons