Comment remplir un constat amiable ?

0

« Quelle galère ! Je viens d’avoir un accident… et galère supplémentaire, je dois maintenant remplir un constat amiable ! Mais je ne sais pas ou je ne sais pluuuuus… » Dans cette situation on peut être tenté d’appeler papa à la rescousse, ou de choisir l’appel à un ami, mais surtout PAS DE PANIQUE ! On vous dit tout ce qu’il faut savoir pour remplir un constat à l’amiable avec sérénité !

Même si il n’est pas toujours évident de garder son calme en cas d’accident, le premier réflexe doit être de mettre tout le monde en sécurité, et si malheureusement c’est nécessaire, il faudra appeler les secours. [Le 112 est le numéro des secours européens. Il permet de tomber sur une plateforme : soit les pompiers, soit la police nationale, soit le Samu. Et elle marche même si on n’a pas de réseau, l’appel est gratuit…]

Maintenant, intéressons-nous à ce fameux remplissage de constat. Sachez que si vous êtes client YouDrive ou plus largement Direct Assurance, vous pouvez bénéficier du Service Conseil Constat Amiable en appelant le 09 70 82 00 72. Un conseiller vous accompagnera par téléphone et vous guidera dans la rédaction du constat amiable. Mais avant ça, nous vous proposons de revoir ensemble les basiques du Constat amiable ! 

 

REMPLIR SON CONSTAT AMIABLE ET NE RIEN OUBLIER 

1. Qui remplit quoi ? 

C’est en effet la première question à se poser. Il peut y avoir 3 situations différentes :
– J’ai un accident seul, avec un objet sur la route
(un arbre, un mur…par exemple) : Vous remplissez la partie A de votre constat et vous le retournez à votre assureur sous 5 jours ouvrés !

– J’ai un accident avec un autre véhicule : Un seul constat a remplir, commun aux 2 véhicules impliqués.
A la fin, chacun repartira avec un volet de la déclaration qu’il devra renvoyer à son assurance.  <br>Attention, si vous avez un accident avec un véhicule dont le conducteur est absent, vous devez laisser vos coordonnées pour établir un constat par la suite, sinon cela sera considéré comme un délit de fuite…

– Si l’accident en question implique plusieurs véhicules, vous devrez remplir un constat avec chacun des conducteurs impliqués. (Par exemple, si vous avez été pris en accordéon entre 2 véhicules, vous remplirez donc 2 constats).

Une fois que chaque conducteur aura rempli les informations le concernant au recto du document (véhicule A à droite & véhicule B à gauche du feuillet), chacun remplira ensuite le verso de son feuillet avec les informations qui lui sont propres, afin de le transmettre à son assureur.

2. Précision & observation

Veillez à être le plus précis possible, sur la date, l’heure et l’adresse mais également sur les circonstances à déclarer. Les cases du centre relatives aux circonstances sont extrêmement importantes. Par exemple, un écart est considéré comme un changement de file. Et lorsque les deux véhicules circulaient dans le même sens, la case décrivant ce cas est d’une importance capitale. La précision et la richesse des circonstances renseignées permettra à votre assureur d’établir les responsabilités de chacun.

N’hésitez pas non plus à demander les noms et coordonnées des personnes ayant assisté à la scène, et à les noter dans la zone prévue à l’effet des témoins.  En effet, en cas de mauvaise foi du second conducteur cela pourrait vous être d’une grande aide. Notez que les passagers des véhicules impliqués ne peuvent être considérés comme témoins 🙂

La rubrique « observations » est là pour vous permettre d’apporter librement des informations à la déclaration. Vous pouvez préciser un point qui vous parait important, et vous pouvez même contester les dires de l’autre conducteur si cela s’impose !

3.  Le fameux croquis !

Sachez qu’il n’est pas obligatoire de le dessiner ! Il vaut mieux laisser cette case vide plutôt que de réaliser un croquis prêtant à confusion. En cas d’absence de dessin sur le constat amiable ce sont les éléments remplis précédemment qui seront pris en compte.

Vous souhaitez vous lancer ? Tant mieux 🙂 mais pas la peine de sortir vos feutres de couleurs, veillez juste à faire un croquis soigné. Représentez les véhicules simplement, par des rectangles en indiquant l’avant de chaque véhicule par une flèche ou un coté pointu par exemple, et surtout n’oubliez pas de préciser la direction des véhicules ainsi que les éléments tels que les feux, panneaux ou ligne blanche, ainsi que le tracé des voies et surtout le milieu de la chaussée !
Le croquis doit être une représentation des circonstances déclarées, alors veillez à ce qu’il n’y ait aucune contradiction.

constat amiable

4. Méfiance ….

Un point également à ne pas oublier, même si il ne faut pas imaginer le pire en permanence : Vérifiez la carte verte du véhicule impliqué (plaque d’immatriculation, date de validé, compagnie…), ne serait-ce que sur la vignette présente sur le par brise du véhicule.  En cas d’informations erronées sur le constat, cela compliquerait la procédure…

Si tout est bon pour les deux conducteurs, vous pouvez signer et envoyer le document à votre assureur sous 5 jours ! 

 

REFUS DE SIGNER LE CONSTAT : QUE FAIRE ? 

Le remplissage d’un constat amiable peut très bien se dérouler, mais parfois certains cas particuliers arrivent… Vous pouvez ne pas être d’accord avec les déclarations de l’autre véhicule, le second conducteur peut refuser de signer le constat ou encore pire… il peut prendre la fuite. Pas de panique, on a passé en revue ces différentes situations !

constat à l’amiable

Si vous n’arrivez pas à tomber d’accord sur les circonstances, sachez que vous avez la possibilité de ne pas signer le constat amiable. En revanche, sans signature ni justification de votre part de ce refus, cela pourrait se retourner contre vous. Donc si vous ne souhaitez pas signer, expliquez pourquoi sur le document et récupérez votre feuillet. Vous pourrez ainsi prévenir votre assureur de la situation, comme pour une déclaration normale tout en justifiant du désaccord.

Si le refus de signer vient de la part du second véhicule, conservez le constat pour avoir une trace écrite de ses coordonnées et garder un mémoire les circonstances de l’accident.
S’il refuse même de remplir le constat amiable, ce qui appuiera votre version et vos déclarations ce sont les témoins ! Trouvez des personnes ayant assisté la scène, récupérez leurs coordonnées et inscrivez-les dans la case du constat correspondant. Vous pourrez ainsi communiquer les informations à votre assureur, toujours dans un délai de 5 jours.

En cas de délit de fuite, essayez de relever l’immatriculation du véhicule et faites également appel à des témoins. Il vous faudra en premier lieu déposer plainte auprès du commissariat ou de la gendarmerie, puis réaliser un constat en décrivant les circonstances en y joignant votre dépôt de plainte. Votre assureur vous indiquera, en fonction des circonstances, la marche à suivre.

 

REMPLIR SON CONSTAT EN LIGNE, C’EST POSSIBLE !

Assurance en ligne, applications mobiles, assurance auto connectée, déclaration de sinistre en ligne, l’assurance devient de plus en plus 2.0 et abandonne le papier. Il existe donc depuis 2014 une application officielle du nom de E-Constat qui permet d’établir et déclarer votre constat amiable en ligne !
Il s’agit d’ une application pour SmartPhone qui vous permet de déclarer simplement et instantanément les éléments relatifs à un accident entre 2 véhicules et de le transmettre à votre assureur.

Si lors d’un accident, aucun des véhicule ni dispose d’un constat, vous pourrez donc dégainer votre smartphone et dire « pas de panique, j’ai ce qu’il faut » tel un héro 3.0 !

 

QUELQUES CONSEILS POUR ETRE AU TOP !

  • Avoir un constat amiable dans son véhicule n’est pas obligatoire mais il est fortement recommandé d’en avoir toujours 1 ou 2 exemplaires dans votre boite à gants. Votre assureur a du vous en faire parvenir un exemplaire à la souscription de votre contrat, mais sachez que vous pouvez à tout moment lui en faire la demande, il vous en fera parvenir un rapidement.
  • Pensez à télécharger l’application e-constat sur votre mobile, si la version numérique vous convient mieux.
  • Une fois complété, vous avez un délais de 5 jours ouvrés pour transmettre le constat amiable à votre assureur.
  • Pensez à pré-remplir les rubriques administratives de vos constats (nom, prénom, éléments relatifs à votre véhicule…) Cette formalité vous fera gagner de temps et vous permettra en cas d’accident de mieux vous concentrer sur les circonstances de l’accident !
  • Utilisez un stylo à bille, en appuyant fort pour que les éléments s’inscrivent bien sur les 2 volets. Nous vous conseillons d’ailleurs d’en avoir toujours un dans votre voiture, au cas où:)
  • Ne modifiez jamais le recto du constat après avoir signé !
  • Pensez à conserver une photocopie de votre exemplaire de constat amiable, même après l’avoir transmis à votre assureur !

Vous pouvez à présent prendre la route en toute sécurité… vous êtes au point !

Show Buttons
Hide Buttons